Fight Night en Beauce 3: Les résultats de l’évènement

 

St-Georges de Beauce accueillait un évènement d’arts martiaux mixtes amateur le 9 juin dernier au Centre Sportif Lacroix-Dutil. Les premiers combattants à monter dans le ring sont clairement inexpérimentés ce qui donne lieu à quelques situations plutôt rare. D’abord notons l’étranglement arrière ou plutôt la prise du sommeil à la sauce WWF que place Tommy Mathieu à Jean Junior Bouffard. La scène est plutôt insolite, le représentant de Team Fournier (Tommy Mathieu) est simplement debout derrière son rival et place son étranglement alors qu’aucun crochet avec ses pieds est placé. Avant de devoir abandonner, Bouffard a tout de même tenté quelques amenés au sol . Si sa garde debout était étrange, on pouvait sentir la volonté derrière ses tentatives d’amenés au sol.

Gabriel Maillote de Team Légion pouvait compter sur la présence du combattant professionnel Tommy Côté qui était dans son coin pour son affrontement face à Maxime Vachon de l’équipe Ursus en Beauce. Après quelques renversements de part et d’autres au sol qui d’ailleurs trahissent le niveau d’expérience des deux pugilistes, Maillote remporte la victoire au second engagement alors qu’il est en position monté et qu’il frappe à répitition son adversaire. L’arbitre n’a pas le choix d’arrêter le combat et ainsi d’octroyer la victoire à Gabriel Maillote.

Mike Breton de St-Georges a fait plaisirs à ses amis avec une victoire par décision sur Alix Michel Bélanger. Les trois rounds ont semblés pénible pour les combattants qui affichaient beaucoup de faitgue dès le début du second engagement. Breton utilise sa jambe avant a outrance avec un style très près du Taekwondo ou de certain style de Karaté. Les frappes ne sont pas très lourde ni très vives mais la précision et la souplesse y est et c’est d’ailleurs ce qui a fait probablement la différence aux yeux des juges.

 

La probabilité de voir une clé de bras est toujours très élevé lorsque Paul-André Sénésac est impliqué dans un combat. Encore une fois le représentant de Team Xtreme remporte la victoire grâce a cette soumission qui est devenu sa marque de commerce. Déjà au premier engagement il travail une clé de bras alors qu’il est en position de contrôle latéral, cette soumission est devenu sa spécialité, il a d’ailleurs fait plusieurs victimes dont Ryan Waterfeller. Toutefois Doom Morin vend chairement sa peau et réussi a se défendre et il traverse le premier engagement. Mais l’histoire se répète au deuxième round, Sénésac amène aisément le combat au sol et place une clé de bras disons plus standard et après quelques secondes, alors que la clé semble bien vérouillée, l’arbitre dany Laflamme prenision d’arrêter le combat pour éviter la cassure. Le jeune Morin adresse quelques reproches à l’arbitre mais indéniablement ce dernier a prit la bonne décision puisqu’aucune sortie de soumission n’avait été amorcée.

David Hinse de Team Fournier et Pierre-Olivier Bouffard du Nordik Fight Club ont livré le combat le plus soutenu de la soirée. Durant les trois engagements les deux combattants ont échangé debout avec une cadence respectable. Les frappes étaient également bien plus propres que dans la majorité des autres combats de la soirée. Finalement c’est David Hinse qui obtient la faveur des juges grâce a quelques accélérations en Boxe Anglaise et a sa jambe arrière qui a régulièrement touché la jambe de son adversaire.

Le moins que l’on puisse dire, ce n’était pas la soirée de Team Ursus qui ont perdu 6 de leurs 7 combats. Guillaume Bélanger est au nombre de ceux qui se sont inclinés. Son adversaire Steve Rossignol a réussi a placer de belles combinaisons avec ses poings qui touchaient la cible continuellement. Les phases en Grappling n’étaient certainement pas académique et les mains du gagnants sont souvent très basses debout mais Bélanger est débordé par la vitesse des frappes de Rossignol et ce dernier en profite pour lui placer une virulente guillotine debout qui s’avérera fatal pour le représentant de Team Ursus.

Guillaume Boucher-Bélanger démontre sa supériorité technique au sol face à Patrick Morin-Gendron alors qu’il dispose de son adversaire par guillotine au deuxième engagement après avoir puni sévèrement son adversaire a la fin du premier round alors qu’il était en position montée complète.

Keven Morin est le seul représentant de Team Ursus a avoir gagné, et cette victoire est fracassante. L’arbitre qui a officié la deuxième partie du gala et donc le combat impliquant Keven Morin est Fernand Morneau. Ce dernier est une figure bien connu dans les arts martiaux au Québec et cela depuis quelques décénies. Toutefois nous sommes forcé de constater que le rôle d’arbitre ne semble pas lui convenir. Toujours loin de l’action en s’appuyant dans l’un des coins du Ring comme le faisait Ken Dryden au Hockey lorsque la rondelle était dans la zone adverse. D’ailleurs l’arbitre est dans le coin opposé lorsque l’adversaire de Morin, le jeune Maxime Fournier, tente un étranglement trianguliare. La situation est délicate, une transition vers une clé de bras est si vite arrivée, pourtant l’arbitre prendra plusieurs secondes avant de s’approcher de l’action. Alors que Fournier travail toujours sur son triangle, son rival réussi a s’en sortir et s’ensuit une furieuse séries de frappes à la tête de Fournier et encore là on aurait souhaité une intervention plus rapide de l’arbitre qui arrête finalement le carnage probablement quelques frappes trop tard.

Jean-Wiliam Caron bat Roger Junior Gilbert par décision. Si Gilbert ne réussi pas à jouer à jeu égal techniquement avec Caron, il démontre par contre beaucoup de détermination, notamment au 1er engagement alors qu’il réussi à passer à travers une longue tentative de guillotine.

Le combat principal met en vedette le favori local Hubert Poulin qui est opposé à Vincent Breault. Poulin démontre une force brute et une énergie que les spectateurs apprécient, rapidement il malmène Breault et l’arbitre met un terme à l’affrontement. Étrangement l’arbitre redémarre le combat et l’histoire se répète mais cette fois-ci l’arbitre arrête véritablement le combat.

 

 

1- Tommy Mathieu (Team Fournier) bat Jean junior Bouffard (Team Ursus) par étranglement arrière au round 2

Gabriel Maillote (Team Legion) bat Maxime Vachon (Team Ursus) par TKO au round 2

Mike Breton bat Alix Michel Bélanger (Team Legion) par décision unanime

Paul-André Sénésac (Team xtreme)bat Doom Morin (Team Ursus) par clé de bras au round 2
David Hinse (Team Fournier) bat Pierre Olivier Bouffart (Nordik Fight Club) par décision unanime

Steve Rossignol (Team Xtrême) bat Guillaume Bélanger (Team Ursus) par guillotine au round 3

6-Guillaume Boucher-Bélanger (Nordik Fight Club) bat Patrick Morin Gendron (Team Ursus) par guillotine au round 2
Keven Morin (Team Ursus) bat Max Fournier (Nordik Fight Club) par KO au round 1

Jean-Wiliam Caron (Team fournier) bat Roger Junior Gilbert (Team Ursus) par décision unanime

Hubert Poulin bat Vincent Breault (Team xtreme) par TKO au round 1

La voix des guerriers est d’abord une émission de Web radio sur les arts martiaux et également un site Web ou nous essayons de couvrir l’actualité des arts martiaux à travers toute la francophonie.

Vous avez des commentaires, critiques, suggestions, plaintes…

 

 

Faites vos achats en ligne en sécurité en magasinant sur le site http://laboutiquedesguerriers.com/ Nous nous sommes donné comme mission de vous satisfaire en vous offrant les meilleurs produits au meilleur prix. Nous sommes situé au Québec, Canada et nous expédions la marchandise via Poste Canada afin d’assurer un service de haute qualité.

 

Alors qu’attendez-vous pour visiter notre Boutique…

Incoming search terms:

  • fernand morneau combat
  • fernand morneau arts martiaux
  • Club de boxe st george de beauce
  • combat fernant morneau you tube
  • combats de steeve rossignol

About Ken